Gilles BERTONI chargé du marketing à Roland Garros va lancé le Pin’s en Mai 1988 pour les 60 ans de ROLAND GARROS.

Des Pin’s donc vendu exclusivement à Roland Garros et pendant le tournoi.

Ces Pin’s sont des objets de rareté car il faut faire partie , des 330 00 milles personnes

qui entrent à Roland Garros  dont environ 1500 qui vont acheté quelque chose.

5 Pin’s sont déclinés en 5 couleur différentes dont 4 sont en vente (ce qui entraîne  la notion de collection)

et 1 remis en cadeau à des personnalités.


L’Evenement Roland Garros

Il n’y a qu’un par an et il est international

C’est un duel qui reprend tous les éléments de la tragédie

À savoir;

Unité de lieu - Unité d’action: le jeu combat - Unité de Temps

L’objet Pin’s représente le spectacle Roland Garros qui raconte un fragment histoire qui constitue dans sa globalité l’évenement Roland Garros. L’ont ne dit même plus Pin’s dans leur appellation, ce sont des Roland Garros.

Année 1989

Cette année la volonté est de créer des pin’s qui soit cohérents avec l’événement. Ce qui veut dire par exemple que tous

 les pin ‘s des annonceurs évoquent l’atmosphère du tournoi et sont évocateur de l’événement.

-La BNP , c’est le ramasseur de balles parce qu’il porte BNP sur la poitrine, le juge de ligne LACOSTE, parce qu’il a une chaise entourée de Lacoste réellement.

Le timers qui donne le classement et l’heure , c’est SEIKO , la voiture c’est Peugeot , Canon c’est le Photographe  ect…

Tous ne sont pas signé Roland Garros mais ils le sont du fait qu’il soit évocateur de l’événement


Année 1990

La cohérence reste de mise et continue d’évoquer l’événement, le quotidien sportif l’Equipe éditera pour l’occasion 1 Pin’s Arthus Bertrand en 2 Coloris qui seront ensuite repris mais de fabrication Béraudy-Vaure en 3 coloris. Apparaissent aussi Thomson (Homme & Femme) ainsi que Prince ( avec CHANG) alors que Fruit d’or  avec une très belle série en 4 coloris remplace Astra Calvé.


Année 1991 -   Le Tournoi du Centenaire -Vent de Folie sur Roland Garros

Un cru de haute volée le pin’s du centenaire du tournoi 2 pièces en métal injecté, émaillées et serties l’une sur l’autre. Chaque entreprise partenaire crée son propre événement en dévoilant une création élaborée dans le plus grand secret.La vedette incontestée fut Guy Forget que l’on retrouve sur 2 pin’s le Lacoste et le très spéculatif Onet numéroté . Autres très belles réalisations 2 pièces complémentaires représentant sur un ruban une femme pour Kodak et un homme pour Canon.

Apparition de  Hollywood et Total avec une série en 3 coloris pour chacun.

Si les quantités livrées ont été multipliées par deux, la demande, elle a été multipliée par dix ! Très rapidement les stocks ont été épuisé



Année 1992  Un grand cru

Renforcement  des pin’s double pièce (apparu en 91 avec le pin’s du centenaire) que l’on retrouve avec ADIA, UAP, BNP, PERRIER et Pampelone.

Représentation de joueur du tournoi avec toujours  Guy Forget avec Lacoste - Canon avec Mac Enroe et Monica Selès-

 les Pin’s partenaire portent toutes le cartouche « Roland Garros »couleur de texte Bleu , rouge jaune ou verte alors que ces même pièces sont vendues aux boutique du stade mais uniquement avec un cartouche texte NOIR.

Les créations visuelles et la qualité Arthus Bertrand sont toujours au rendez-vous et c’est un véritable plaisir de les découvrir

Année 1993

Un bon cru avec l’arrivée d’un nouveau fabricant avec L.B Création du même niveau d’exigence et qualité que Arthus Bertrand, celui-ci (L.B) proposera des pièces pour Canon et Fuji en 2 coloris et double moule qui rivaliseront sur ce créneau avec la superbe série Rossignol en 4 coloris (Manque 3).

Sur les autres pièces Onet se détache à nouveaux alors que les Pin’s pour la BNP et Perrier vont atteindre des tirages inégalés

Année 1994

Un tournant la vogue du Pin’s va confirmer son déclin démarrer en 93 hors Roland Garros et dans l’enceinte même du temple qui l’a sacré en France la production va nettement s’atténué , je n’ai plus que 3 pin’s respectant à peu près mes critères de sélection initiaux.

Année 1995

Pas d’amélioration malgré des Pin’s Avis signé Europin’s de qualité et esthétique cependant correct


Année 1996

Un regain avec le retour des institutionnels. Plus une originalitée le Pin’s du Vainqueur du Tournoi le Russe  Kafelnikov

Année 1997

On reprend les même sponsors Canon, UAP, BNP, Lacoste, RADO, Onet et Philips une certaine continuité mais restreinte.

Année 1998

Nouvelle essoufflement très peu de pièces proposées.


Année 1999

La dernière année d’une production de qualité Made in France par Arthus Bertrand Paris

Année 2000

Malheureusement la fabrication des Pin’s Arthus Bertrand Paris qui représente la majorité des pin’s édités va être effectué en Chine à partir de l’an 2000, ce qui marque un vrai tournant dans la qualité des Pin’s et la fin de ma collection hors exception  qui va perdre aussi sa notion de rareté dans une tendance du marché du pin’s en très net recul.

Pour ma part j’arrête ma collection Roland Garros en 2000 à l’exception de quelque pièces dont 2005 _2006 et 2007 réalisé par Arthus Bertrand  pour Roland Garros


2005

Une très belle série numérotée , c’est le pin’s 3 couleur Blanc Orange et Vert qui porte le Numéro de la série tiré en 99 exemplaires par Arthus Bertrand Paris.

Une création exceptionnel en qualité de graphisme et de complexité de découpe reprenant les différentes attitudes du tennisman.

Retour